Lady Mô et ses cas barrés

Skills: Nos artistes

Découvrez l’artiste violoniste Lady Mô…

 

C’est à l’âge de 4 ans que Mô fait ses premières notes sur un violon.

23-par taille les philippon juniors

Son professeur Melle Bourgeois la présente régulièrement au professeur du Conservatoire National  Supérieur de Musique de Paris, Maître Raynal avec qui la toute petite fille qu’elle est alors s’entend particulièrement bien.

 

Plus tard, au moment d’être admise dans l’enceinte de ce prestigieux établissement, le bon Maître décède et la carrière embryonnaire de Mô s’arrête nette.

 

Elle a 34 ans lorsque son mari lui offre un nouveau violon et avec ténacité, elle recommence ses études musicales, tout d’abord, dans le classique, puis dans la musique folk, sud américaine… au gré des rencontres.

 

Aujourd’hui, c’est en pleine conscience de ses capacités qu’elle met à la disposition de ses propres créations

les différents accents de son violon (country, salsa, trad gascon, celtique, basque…) et  la fantaisie de

son univers passionné.

 

Collaborations: « Sal y son » groupe d’animation passant de la salsa à la musique péruvienne et

équatorienne, en passant par les mariachi mexicains.

 

Elle joue en binôme avec Rudy Morgan « Génération Country »

 

Martine Caplanne lui demande de participer à son album de poésies:

« Caplanne chante Cadou ».

 

Mixel Exekopar l’appelle sur  « Arbaila » et «Xiberoko Dantza Jauziak ».

 

Avec « contes hantez-moi » puis « l’oiseau tonnerre », elle souligne et cisèle des

contes et des histoires extraordinaires.

 

En compagnie de ses amis souletins, elle participe à de nombreuses « pastorales »

 

et de grands spectacles basques « Aidez Aires »…

 

Elle intervient également sur l’album « Mix’sages » d’Olgica Susac.

Elle fait par deux fois la première partie du show d’Arthur H. avec « duo Olya » et le spectacle

« la malle aux racines » de cette dernière.

olya_duo

 

Mathieu Pesqué l’invite dans son  « Secret Garden ».

45

 

Elle fait la première partie de Grégoire à Biarritz dans le groupe « Kiss me with

your tongue Baby » après quoi, Christelle Reix et Olivier Petit-dangeon lui

demandent de participer à la création du spectacle musical qu’ils viennent de

composer et d’écrire :  « le kiss me circus ».

 

Elle est le violon, l’alto et la mandoline du groupe « Yiddish djili trio ».

 

Elle est à l’origine de différents groupes d’animation de bals trad’ :

« los Desmonicaÿres », les « Lucioles vaillantes »…

 

Depuis 2013, elle est la violoniste remplaçante dans le groupe « Que Quio »

 

En compagnie de Vincent Pommereau, elle rejoint « the shamrock ‘s » et fête allègrement la

Saint Patrick avec les bons buveurs de bières que sont les joyeux Irlandais et leur public de

Pub.

 

Toujours avec ce même comparse, elle violonise chez « Maminka » musique des Balkans,

Klezmer et autre musique du monde.

 

« Au café rouge », on la réclame afin de créer le nouveau groupe « Marie Gatipon quintet »

pour lequel elle participe à l’enregistrement de l’album « les belles de nuits »… cette

collaboration s’avérant très fructueuse et amicale, elle décide de répondre à une autre

proposition de l’équipe et s’engage alors dans « Au café rouge trio », et habille de ses violons,

alto, mandoline et même, violoncelle les chansons de Marie Gatipon et des reprises de

chansons françaises.

 

participation créative et très récréative au groupe « Saloon » chez « Abellion Production » (reprises de balades country, bluegrass, chanson française au goût du cow-boy)… (http://www.abellion-production.com/annuaire/saloon/20/0)

mais, ne le demandez pas, il s’est éteint 6 mois après sa naissance… paix à son âme!

 

 

Elle devient également membre actif d’un ensemble métissé bluegrass/celte:  le « Marco’s Pub ». de ces même productions… (http://www.abellion-production.com/annuaire/pub-marco/39/0)

 

Enfin, c’est une auteure parolière mélodiste et actuellement elle prépare plusieurs répertoires

avec le compositeur Marc Baio afin de les proposer à divers interprètes.

 

Nous la retrouvons en 2012 présentant aux amis son nouveau spectacle  « les dix maux de Mô dits », en compagnie de Vincent Valiente-Moro (accordéon/claviers) afin d’en recevoir de constructives critiques et peu à peu, ce spectacle évolue et se transforme en « Lady Mô et ses cas Barrés ».

En chantier encore, ce spectacle, que la Mairie de Oloron Sainte Marie soutient, bénéficie d’une résidence d’artiste afin d’en fignoler la mise en scène, les chorégraphies et surtout le travail des lumières.

 

Un CD et DVD sont à l’étude afin d’en produire une belle présentation au public, soutenus en cela par la nouvelle association « jeux de Mô » qui a vocation d’aide à toute réalisation artistique.

 

Egalement en projet, un répertoire tendance blues… mais chuttt, l’artiste travaille, compose, écrit, répète…

 

A très bientôt pour la suite de ses aventures…